Mesquer, entre sel et mer

  • Plage de Sorlock
  • Plage de Sorlock
  • Pointe de Merquel
  • Pointe de Merquel
  • Plage de Lanséria
  • Plage de Lanséria
  • Anse du Toul Ru
  • Anse du Toul Ru
Plage de SorlockPlage de SorlockPointe de MerquelPointe de MerquelPlage de LansériaPlage de LansériaAnse du Toul RuAnse du Toul Ru
Descriptif

Mesquer, entre sel et mer !

Idéalement située au coeur des marais du Mès, second bassin salicole des marais salants et ouvrant sur l'océan Atlantique à travers ses pointes et plages, Mesquer-Quimiac est une station où il fait bon vivre !
Un après midi baignade ou détente sur la plage de Lanséria, Sorlock ou un plongeon depuis la Pointe de Merquel, une randonnée à pied longeant les marais salants, une pause gourmande sur le port de Kercabellec...vous avez l'embarras du choix !

Le port de Kercabellec :

Port d’échouage, Kercabellec a connu un essor important grâce à la production du sel. L’activité salicole s’est développée à Mesquer au fil des siècles pour atteindre son apogée au XIXe siècle. Utilisé principalement pour la conservation des poissons et des viandes, le sel est embarqué au port de Kercabellec et exporté sur toute la façade atlantique. A cette époque, 150 à 200 navires transitent par le port. Le commerce mesquérais se développe et toute une société de cap-horniers et de douaniers se constitue. On dénombre jusqu’à 40 douaniers sur la commune. Le petit bureau du port, qui autrefois était le bureau des douanes, témoigne de l’intensité de l’activité salicole et commerciale.

L'ostréiculture :

C’est vers 1880, pour faire face au tarissement des bancs naturels, que la culture de l’huître s’est vraiment développée. Le port de Kercabellec, déserté suite au déclin du transport maritime du sel a alors retrouvé une nouvelle vie : des ostréiculteurs charentais sont venus vers 1900 exploiter la baie de Kercabellec. Baie propice aussi bien à la culture à plat qu’à la culture sur table. Elle dispose de nombreux bassins d’affinage. De nos jours, 6 exploitations mesquéraises existent, cultivant essentiellement de l’huître creuse. Du naissain à l’assiette, de 18 mois à 3 ans sont nécessaires (dans un  premier temps en mer pour la période de grossissement puis en claires d’affinage) pour leur donner ce goût si particulier et réputé des ‘‘huîtres de Mesquer’’

 

Mesquer ou Quimiac ?

 

N'hésitez pas, prenez les deux stations car, indissociables, elles ne font qu'une !


Avec pour principe "Pour vivre heureux, vivons cachés", ele conserve jalousement ses atouts pour ne les révéler qu'aux amoureux de nature et d'espaces préservés.

Nichée au nord de la presqu'île, Mesquer-Quimiac tente de se défendre du qualificatif de "sexy" et pourtant, elle l'est ! Enjôleuxe, elle n'hésite pas à dévoiler la diversité de ses charmes en jouant sur leurs facette multiples. Si ses plages de sable fin ensorcellent, son bocage et ses marais salant du Mès entraînent le visiteur dans un vertige de palettes colorées.


Séductrice ? Elle n'est sans aucune doute ! Mais sans fard ni artifice. Sauvage, elle est (et veut rester) authentique, pour continuer d'exercer son charme sur les familles qui la chérissent.

Si Mesquer-Quimiac est perdue au milieu de nulle part, c'est pour rester indomptable et préserver sa fragilité et sa beauté intemporelle.

 

A ne pas manquer : 

loading
Coordonnées GPS
Latitude : 47.40915
Longitude : -2.47313