Batz-sur-Mer

Entre l'océan Atlantique et les marais salants, Batz-sur-Mer est une station balnéaire où plages et patrimoine forment une belle harmonie. Maisons de granit, habitat paludier, clocher de l'église Saint-Guénolé, Chapelle de Mûrier, sans compter le Musée des Marais Salants sont autant de lieux qui vous invitent à la découverte...

Un peu d'histoire...

Situé au pied des remparts de Guérande et entouré par Le Pouliguen et Le Croisic, le bourg de Batz et ses quatre villages (Roffiat, Trégaté,  Kermoisan et Kervalet) s’étend sur une surface de 927 hectares, dont la moitié de marais salants.
Le nom de Batz, "Bourch’Baz" en Breton, dont le sens n’est pas établi, est sans doute comparable à celui de l’île de Batz (ou Anez Vaz) dans le Finistère.
 
Jusqu’à la fin du XVIIIème siècle, le Bourg de Batz est le centre paroissial de l’actuel canton du Croisic. L’existence d’une église et d’une communauté bretonne sur  l’île de Batz remonte bien  avant 945, date souvent avancée pour la fondation de la paroisse. Au Xème siècle, après  les  invasions scandinaves, l’île de  Batz (ou Bath Uuenran) est donnée en gage de reconnaissance par le Duc Alain II, dit Barbe-Torte, à l’abbé Jean, supérieur de l’Abbaye de Landevennec (Finistère).
Par la suite, les Bénédictins fondent à Batz un prieuré et introduisent le culte de Saint-Guénolé, l’un des fondateurs du monachisme breton. Du IXème siècle au XVIIIème siècle, la prospérité du Bourg de Batz et de la contrée guérandaise se construit sur l’exploitation et le négoce du sel, que l’on récolte dans les marais salants.  

Patrimoine architectural et villages paludiers

Le  bourg  s’articule  autour  de  la  place  du Garnal  (ancien  nom  de  "cimetière")  où domine  l’église. Peu de maisons basses, la plupart ont un étage, sinon deux. Les toits d’ardoise  s’ornent  souvent  de  lucarnes. Vous pourrez également découvrir au fil de vos promenades les nombreuses venelles (petites rues très étroites) typiques de la commune.
L’architecture des demeures des villages présente quelques variantes. Les villages paludiers donnent une impression de cohésion et de solidarité : les maisons sont serrées les  unes  contre  les autres, formant un bloc. Les toits sont imbriqués et même enchevêtrés.
  • Tour Saint-Guénolé à Batz-sur-Mer - Office de Tourisme de Batz-sur-Mer

Les villages de Batz-sur-Mer :

  • Kervalet : village paludier typique, aux maisons en pierres très caractéristiques, Kervalet abrite en ses murs une magnifique chapelle de style gothique flamboyant dédiée à l'évangéliste Saint Marc.
  • Roffiat : petites venelles étroites et maisons serrées composent l'architecture de ce charmant petit village le plus éloigné du bourg. Admirez sa curieuse croix en bois ornée de 13 coeurs rappelant les 12 apôtres et le Christ ainsi qu'une statuette de Notre Dame du Bonheur qui recevait autrefois la visite des jeunes fiancés.
  • Trégaté : découvrez son fournil, sa fontaine, son calvaire en granit ou encore ses superbes lucarnes du XVIIIème siècle.
  • Kermoisan : empruntez la rue du Vieux Moulin où le village s'agrandit de coquettes maisons avant de découvrir un paysage verdoyant et sauvage quadrillé de murs en pierres sèches, et dominé par la Tour, gardienne du Pays et repère des marins.
  • Village paludier de Batz-sur-Mer vu du ciel - Arnaud Dréan
  • Tour Saint-Guénolé à Batz-sur-Mer - Office de Tourisme de Batz-sur-Mer
  • Village paludier de Batz-sur-Mer vu du ciel - Arnaud Dréan
Tour Saint-Guénolé à Batz-sur-Mer - Office de Tourisme de Batz-sur-MerVillage paludier de Batz-sur-Mer vu du ciel - Arnaud Dréan