Conseils, astuces & infos randos

La nature est généreuse : elle offre ses richesses et ses beautés au détour des chemins.
Mais son patrimoine est fragile et sa protection est donc l'affaire de tous.
Agissez pour préserver la nature en suivant ces quelques conseils.
Des beautés peuvent aussi cacher des dangers : restez vigilants et ne vous mettez pas en difficulté inutilement.
 

Je me renseigne avant de partir

  • J'évalue la distance et le temps de parcours : en automne et en hiver j'anticipe le coucher du soleil !
  • Je vérifier la météo : l'aventure est à reporter si on annonce de l'orage ou un gros coup de vent !
  • Je vérifie la praticabilité du parcours que j'ai choisi :
    • Pour un parcours en bord de mer : Je vérifie les horaires de marée et prends connaissance des variantes "marée haute".
    • Pour un parcours en bordure des marais salants : Je me renseigne sur la météo (prévue et passée) car le sol peut être très glissant.
    • Pour un parcours en bordure de Brière : Je tiens compte de la saison car le niveau d'eau remonte et inonde certaines sections de l'automne au début du printemps.
    • Pour un parcours en forêt ou en campagne : Je tiens compte de la chasse et des déviations qui sont à envisager.
  • Si je pars seul : je dis où je vais et quand j'ai prévu de revenir.
  • Pont de Gras - St-Lyphard

Je m'équipe en conséquence

  • Vêtements : adaptés à la saison et aux prévisions météo. Privilégiez la technique de "l'oignon" afin d'adapter plus facilement votre tenue à l'effort.
  • Couvre-chef & crême solaire : Ne partez pas sans, du printemps à l'automne inclus.
  • Chaussures adaptées : Tongs et sandales sont à proscrire ! Si vous n'avez pas de chaussures de randonnée à proprement parler, prenez au moins des baskets : outre le confort du pied, vous visez l'accroche au sol pour éviter les chutes.
  • De l'eau : Toujours, peu importe la longueur du parcours choisi.
  • Un encas : On est jamais à l'abris d'un coup de fatigue... et une pause "goûter" face à un beau paysage, c'est toujours sympa.
  • Une petite trousse de secours, en cas de pépin (ou d'ampoule !).
  • LA CARTE DU PARCOURS ! Même si tous nos circuits sont balisés, il peut y avoir des imprévus : balise dégradée, végétation, attention sur le chemin, enchevêtrement de parcours (tous les PR sont balisés en jaune !)...
  • Equipement

Je respecte les autres

Les marais salants, les parcs conchylicoles, les marais de Brière, les champs et les prairies, certains sentiers... sont des propriétés privées.
  • Respectez le travail des paludiers, des conchyliculteurs, des agriculteurs, des éleveurs : 
    • Restez sur le sentier indiqué et ne pénetrez pas, sans y avoir été invité, dans une saline, un champ...
    • Refermez les barrières derrière vous : le bétail en Brière est en semi-liberté.
  • Chacun a son droit à l'image : même s'ils participent, par leur travail, à la beauté et au pittoresque des paysages, ne prenez pas les paludiers, les conchyliculteurs, les agriculteurs, les éleveurs en photo sans leur consentement.
  • Ne soyiez pas intrusif lorsque vous prenez en photo des maisons : vous pouvez atteindre à la vie privée des habitants.
  • Cyclistes & cavaliers : adaptez votre vitesse et laissez la priorité aux piétons.
  • Propriétaires de chien : gardez votre chien en laisse car il peut effrayer, mettre en péril d'autres usagers (cavaliers, cyclistes, joggeurs) ou s'introduire dans des propriétés privées.
  • Barrières à bétail en Brière

Je respecte la nature

  • Je reste sur le sentier balisé : si à moi-seul je n'abîme pas (trop) la végétation, je pense aux miliers d'autres qui suivront.
  • Je ne cueille pas de fleurs, parce que ce faisant, je contribue peut-être à la disparition de spécimens rares et protégés ! Je prends plutôt une photo (en plus ça ne fâne pas) !
  • Je ne fais pas de feu.
  • Je ne jette rien dans la nature : je ramène tout avec moi et je jette dans les conteners appropriés.
  • Je ne jette rien dans les grilles d'eau pluviale car ICI COMMENCE LA MER !
  • Je tiens mon chien en laisse car, libre, il peut : 
    • dénicher une couvée cachée dans l'herbe, ou attaquer un oiseau (communs ou rares, tous les oiseaux sont protégés)
    • effrayer un troupeau,
    • descendre dans une saline et anéantir plusieurs jours de récolte.
  • Le sentier côtier à Pénestin

Je ne me mets pas en danger

  • Sur le sentier côtier : pour accéder à la plage, aux criques, aux grottes, utilisez les cheminements dédiés (escaliers) et ne tentez pas l'escalade des rochers : outre les risques de chute, nous n'êtes pas à l'abris d'un risque d'effondrement.
  • En Brière : restez sur les sentiers balisés et ne vous enfoncez pas à l'aventure dans le marais en suivant les canaux : la Brière est un labyrinthe semé d'embuches (trous de ragondins, berges fragiles etc.)
  • En Brière, l'élevage bovin est extensif et se pratique en marais : sur le GRP® Tour de Brière, il est fort à parier que vous rencontriez le bétail. Si les bêtes sont habituées à l'Homme, ne cherchez néanmoins pas le contact, gardez vos distances et restez vigilants.
  • En cas de gros pépin : appelez le 12.
  • Un soir de tempête sur la Côte Sauvage

Je participe à la qualité en rapportant mes observations

Vous avez constaté une anomalie sur votre chemin, une difficulté, une détérioration, un manque d'entretien ?
Faites-le nous savoir en remplissant le formulaire de Veille Qualité Randonnée ci-dessous : 

Accéder au formulaire

 

  • Balisage caché par la végétation

Je lis le balisage

En presqu'île de Guérande, vous trouverez différents types de balisage, correspondant à plusieurs catégories de sentiers : 
  • Les GR®, balisés en Rouge & Blanc : sont des itinéraires de Grande Randonnée : ils parcourent de très longues distances et traversent plusieurs entités géographiques. Ils sont bien souvent linéaires.
  • Les GR de Pays® (=GRP®), balisés en Rouge & Jaune : ils parcourent une distance plus courte, sur une même entité géographique, et sont souvent en boucle.
  • Les PR® (Petites Randonnées), balisés en Jaune : ils parcourent de petites distances (faisables en 1 jour maximum) et sont bien souvent en boucle.

Lorsqu'il y a superposition de tracés (un PR® qui emprunte des portions de GR® par exemple), pour éviter le "sur-balisage" qui a un impact paysager, c'est l'itinéraire le plus long qui domine : le balisage jaune disparait au profit du Rouge/Blanc, et réapparaît quand les itinéraires se séparent.

Retrouvez plus d'information sur le site de la FFRandonnée
  • Balise de GR®
  • Pont de Gras - St-Lyphard
  • Equipement
  • Barrières à bétail en Brière
  • Pénestin
  • Le sentier côtier à Pénestin
  • Un soir de tempête sur la Côte Sauvage
  • Balisage caché par la végétation
  • Balise de GR®
Pont de Gras - St-LyphardEquipementBarrières à bétail en BrièrePénestinLe sentier côtier à PénestinUn soir de tempête sur la Côte SauvageBalisage caché par la végétationBalise de GR®