Fours, croix et moulins : petits joyaux du patrimoine

Fours, croix, moulins....On les appelle communément "petits édifices monumentaux du patrimoine". Ces modestes constructions ont vu passer autour d’eux des générations entières, car ils rendaient, comme aujourd'hui, un service immense : pratique et religieux.

Les croix

Les plus connues sont la Croix Menhir de keralio et de Kerdanaitre, populairement appelées la Croix Longue et la Croix basse. À l'origine, ces menhirs retaillés en forme de croix, repoussaient les manifestations diaboliques. Pendant la Révolution, les habitants de Kéralio enlevèrent et cachèrent la croix longue et ceux de Kerdanaitre en firent autant pour la croix basse. Les événements terminés, les 2 croix ne furent pas replacées, elle sont restées sur le tertre de Keralio et à l’entrée du chemin de Kerdanaitre (extrait du livre "La Madeleine* un petit pays une longue histoire..." p. 41-42). Saint-Lyphard possède d'autres croix à Kerbourg, Kerhinet, Kerveloche, Pélo, et Bréca. 

*La Madeleine est un village des communes de Saint-Lyphard et Guérande

Les fours à pain

Le four de Kerbourg : dit "Le Four des riches". A l’époque existaient 2 fours, celui construit avec la participation financière de plusieurs familles (four des riches) et celui construit avec des matériaux de récupération (four des pauvres). Le "Four des Riches" est le seul qui ait survécu actuellement.

Le four de Kerjano : délaissé dans les années 1955-1960, le four tomba en ruines. En 1986 la restauration fut entreprise et le 30 Juin 1991 eut lieu l’inauguration. Le premier repas pris en commun fut préparé par les villageois et cuit au four.

Le four du village de Kerhinet : ces 2 fours ont été entièrement restaurés par le Parc naturel régional de Brière dans le cadre de la reconstruction du Village de Kerhinet.

Les Moulins

Le moulin de la Croix Longue

De ses onze mètres de hauteur, ce très fin "moulin-tour" domine la route de Guérande à Saint-Lyphard. Il n’est plus en activité depuis longtemps mais il est habité depuis de nombreuses années et conserve une très belle allure.

Le moulin de la Fée

Entre le dolmen de Kerbourg et le village de Kerhinet, ce moulin était recouvert en chaume puis a retrouvé un toit en ardoises. Ancien moulin à farine et à vent, il a été restauré à partir des années 2000 pour produire de l'électricité.