Le Croisic

Le Croisic est la première station balnéaire créée sur le littoral, grâce à l'arrivée du chemin de fer. Bien connue pour son port de pêche, cette "Petite Cité de Caractère" est une étape incontournable dans votre découverte du territoire...

Le croisic, cité de caractère !

Le Croisic, cité portuaire du XVIIème siècle est aujourd’hui le premier port de pêche pour la crevette rose appelée ici « le bouquet du Croisic ». La géographie du port a été façonnée par le commerce du sel. En effet, les bateaux chargés de lest laissaient sur place leurs cargaisons de pierres avant d’embarquer le précieux « or blanc ». Ainsi naquirent le « Mont Lénigo » et le « Mont Esprit » et les « chambres » du port. La cité du Croisic est bordée par le traict, porte d’entrée des chalutiers et autres caseyeurs…

Le long du littoral, parcourez l’ancien sentier des douaniers et respirez la côte sauvage. Arrêtez-vous au parc de Penn Avel, jardin balnéaire qui vous invite à un dépaysement d’exception. La ville s'enorgueillit aujourd'hui du label "Petite Cité de Caractère". Pour ne rien manquer de la cité, de ses monuments et de son histoire, suivez une visite guidée sous la conduite d'un historien, qui vous livrera les mille et un secrets du port.

Le Croisic, cité d'armateurs !

Ne manquez pas le long des quais de Port Ciguet et Lénigo, les nombreuses maisons d'armateurs à perrons et sur caves (n° 5, 14, 15, 1, 3). Sur le quai de la Petite Chambre, face à la petite jonchère, s'alignent de belles demeures avec portes ouvragées, façades en pierre et lucarnes. Place de l'ancienne mairie, l'Hôtel d'Aiguillon se dresse de toute sa hauteur. Construit fin XVIIème, coiffé à l'impériale, il s'ouvre devant un grand portail d'entrée et à l'intèrieur, se trouve un bel escalier à balustres. Il abritait il y a encore peu de temps, la mairie du Croisic. Dans les rues du Pilori ou Saint-Christophe, découvrez cette fois les maginifiques maisons à pans de bois, du XVIème siècle, dont certaines sont classées au titre des Monuments Historiques. Au détour de votre balade, ouvrez l'oeil, levez la tête... des petits trésors d'architecture se trouvent sous votre regard !
  • Le Croisic - Teddy Locquard

Coques, crevettes roses et autres coquillages...

Le territoire de la Presqu’île de Guérande dispose d’une offre importante en conchyliculture, caractérisée par sa diversité et l’originalité de la production croisicaise de coques. Les Traicts du Croisic forment une baie semi-fermée par la presqu’île du Croisic et le cordon sableux de Pen Bron. Le Croisic est le premier centre d’élevage de la coque en FranceLe Grand Traict consacré à l’élevage des coques se distingue du Petit Traict, lieu de polyculture. Les conchyliculteurs y élèvent également huîtres et palourdes.
Le savez vous ? Ici, la coque est plus localement connue sous le nom de "rigadeau". A la nantaise, ou à la provençale, la meilleure façon de la connaître est encore de la déguster !

Le "Bouquet du Croisic"

C'est le joli nom qui est donné ici à la crevette rose. La commune est très liée à son port, dont la spécialité est la crevette rose, le "bouquet du Croisic" qui en fait le premier port français pour cette pêche. La commune possède encore aujourd’hui sa propre criée.
  • Le Croisic - Teddy Locquard