A la découverte des grottes et criques sauvages

Entre le centre-ville du Pouliguen et Batz-sur-Mer, en contrebas des falaises, la côte sauvage vous invite à découvrir criques sauvages et grottes avec leurs légendes et leurs mystères ! Profitez-en pour jouer à cache-cache et qui sait, peut-être rencontrerez-vous la reine des Korrigans et son trésor !

Farniente dans les criques

Les petites criques du Pouliguen vont vous émerveiller. Idéales pour profiter du soleil loin du flot des vacanciers !
Certaines sont facilement accessibles comme la baie de Convert et du Guec, ou d'autres ont des chemins plus escarpés.
Entourée de falaises, la plage de Convert est idéale pour la détente.
La baie du Guec, constituée de plusieurs criques et de la grotte des Jumelles, est parfaite pour la baignade et la découverte.
L'une des plus jolies, la crique de Pierre Plate est surnommée "plage Tahiti" ! 
À marée basse, profitez d'une partie de pêche à pied sur les rochers, pour trouver crevettes, bigorneaux, et autres crustacés ! Pensez aux chaussures adaptées, sinon bobo aux pieds !
  • Plage de Pierre Plate au Pouliguen - LAD/T. Locquard - © LAD/T. Locquard

Explorons les rochers ! 

Les amateurs de pittoresque pourront circuler à marée basse le long des escarpements, sur la grève humide.
Vingt-trois grottes façonnées par l’érosion longent cette côte, quelques-unes de formes curieuses, comme Le Rocher des « Corbeaux » près de Pierre Plate qui représente une énorme masse granitique entourée par la mer à chaque marée.
La côte sauvage du Pouliguen est à pic sauf au niveau de Pierre Plate. Ce rocher assez étendu descend en pente douce jusqu'à la mer. Il est divisé en trois parties par d'énormes rainures. L’une des crevasses, très étroite, mène à mi-marée à l’intérieur du rocher. Quand les vagues y pénètrent, le rocher semble gronder ! On la nomme « La Pétouse » ou « Trou du Diable ».
  • Côte sauvage du Pouliguen - Patrick Gerard - © Patrick Gerard

Grottes curieuses...

Entre le boulevard des Maures et le boulevard des Marsouins, la baie du Sphinx doit son nom à un rocher rappelant vaguement cet animal mystique; malheureusement la partie représentant la tête s’est détachée il y a plusieurs années. A côté se trouve la grotte du Sphinx.

A l’entrée de cette baie se trouve la grotte des Jumelles, la plus curieuse et pittoresque. On y accède par deux passages en forme de couloirs. Entre ces ouvertures, se trouve l'étonnante "Cathédrale". La partie supérieure de cette grotte présente un mélange rose et vert et l'intérieur est parsemé de traînées rouges.
  • grotte-jumelles-cote-sauvage-lepouliguen-christian-braut-1-1208974

La grotte des Korrigans

De toutes les grottes, elle demeure la plus célèbre. Elle est désormais accessible par un escalier aux marches espacées. 
D'après la légende, cette grotte était fréquentée par les "korrigans", petits êtres noirs et vifs, se livrant la nuit à de mystérieuses occupations...
Il suffirait d'une parole magique pour que la paroi de la grotte s’ouvre et laisse entrevoir d'éblouissants trésors...
Au fond de cette grotte, il existerait un conduit souterrain menant à Guérande dans lequel les Korrigans font disparaître les visiteurs trop curieux !
  • grotte-korrigans-cote-sauvage-aurelie-allaire-1208918
  • Côte sauvage du Pouliguen - Patrick Gerard
  • grotte-korrigans-cote-sauvage-aurelie-allaire-1208918
  • grotte-jumelles-cote-sauvage-lepouliguen-christian-braut-1-1208974
  • Plage de Pierre Plate au Pouliguen - LAD/T. Locquard
Côte sauvage du Pouliguen - Patrick Gerardgrotte-korrigans-cote-sauvage-aurelie-allaire-1208918grotte-jumelles-cote-sauvage-lepouliguen-christian-braut-1-1208974Plage de Pierre Plate au Pouliguen - LAD/T. Locquard