Circuit de la Croix-Rouge

A pied
A piedItinéraire A pied
- Départ : Saint-Gildas-des-Bois
- Arrivée : Saint-Gildas-des-Bois
loading
- Départ/Arrivée
- Point d'intérêt
Circuit n° 1
Cette balade familiale prend son départ au pied de l’église Abbatiale avant de sillonner la jolie campagne Gildasienne.
Faites une halte au four des Métairies et en récompense de vos efforts, profitez d’un magnifique panorama sur la commune de Saint-Gildas-des-Bois.  

Vous avez testé ce parcours ?

Donnez votre avis !
  • Informations Pratiques :
    • DuréeDurée 2h00
    • DistanceDistance 8 km
    • DépartDépart Saint-Gildas-des-Bois
    • ArrivéeArrivée Saint-Gildas-des-Bois
    • AccèsAccès Saint-Gildas-des-Bois
    • BalisageBalisage Jaune

Point 1 - Les vitraux de l'église abbatiale

Tout commence en l’an mille, une dizaine de moines bénédictins de l’abbaye de Redon sont envoyés sur le territoire de « Lampridic ». Ils y construisent un monastère qu’ils placent sous la protection de Saint-Gildas. Deux siècles après, l’abbaye est devenue un lieu de pèlerinage important et donne son nom au bourg qui s’est construit autour de ses bâtiments. L’édifice d’origine étant trop petit pour accueillir les pèlerins, les moines bâtissent en une vingtaine d’années l’église Abbatiale que l’on peut admirer aujourd’hui.
Prenez le temps de contempler ses vitraux réalisés en 2009 dans le cadre d’une commande publique. D’où viennent ces visages ? Ces figures d’enfants proviennent de travaux de Désiré Bourneville, qui portent principalement sur le diagnostic des maladies mentales chez les enfants. Des clichés d’enfants pris il y a plus d’un siècle, enfants malades, enfants enfermés. Une fois les photos cliniques scannées, Pascal Convert a décidé que les yeux seraient fermés, les visages légèrement relevés et que tout ce qui renverrait à l’asile et à la médecine comme les toises, s’effaceraient. A ce premier temps de retouche, a succédé celui du passage à la sculpture, qui a restitué des volumes, puis celui du moulage et de la fonte du cristal par le verrier, qui lui a conservé ces volumes en les inversant. Il a fallu ces transformations pour métamorphoser les clichés médicaux du psychiatre en vivantes apparitions. 

Point 2 - Le four des métairies

Au hasard des chemins, croix et fours à pains ponctuent la balade dans la campagne Gildasienne. Voici celui des Métairies. Autrefois, chaque famille avait son jour de boulange. Une poignée de paille enflammée embrasait les bourrées et, lorsque la brique réfractaire devenait blanchâtre, c’était le signe que le four avait atteint la température souhaitée. Les braises étaient alors raclées à l’extérieur, les pâtons prestement extirpés des rinchauds (petits paniers) puis introduits dans la gueule du four. La cuisson terminée, la maitresse de maison y enfournait pâtisseries ou cochonnaille. Avec la multiplication des boulangeries et les commodités du transport, les fours tombèrent en désuétude. Lieux de convivialité autrefois, ils le restent grâce à quelques Gildasiens, passeurs de tradition, qui perpétuent encore ces gestes millénaires. 

    Photos

    • Four à pain - Les métairies
    • Sentier Bernugat
    • Eglise abbatiale - Saint-Gildas-des-Bois
    Four à pain - Les métairiesSentier BernugatEglise abbatiale - Saint-Gildas-des-Bois