Balade sur la côte sauvage

De la pointe de Penchâteau à la baie du Scall, la côte sauvage du Pouliguen vous invite à la rencontre d’un espace naturel et protégé. A pied ou à vélo, vous vous régalerez de ses paysages changeants en fonction de la météo et des marées.

Balade à pied

Accessible à tous, le sentier des douaniers qui borde la falaise vous offre un spectacle grandiose et différent selon les marées. Mettez vos sens en éveil et laissez-vous bercer par la douceur du site…
Pour les amoureux de grande randonnée, vous emprunterez le GR® 34. Ce célèbre itinéraire représente 2000 kilomètres autour des côtes bretonnes, de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) au Mont-Saint-Michel (Manche). Pour les moins "téméraires", retrouvez sur la presqu'île de Guérande 145 kilomètres de sentier, du barrage d'Arzal (Morbihan) au pont de St-Nazaire, de quoi déjà bien profiter de nos beaux paysages !
 
  • Balade à pied sur la côte sauvage du Pouliguen - Patrick Gerard

À bicyclette...

Pour varier les plaisirs, les cyclistes trouveront leur bonheur en empruntant la piste cyclable de la côte sauvage du Pouliguen : une vue panoramique à couper le souffle !
Au terme de la piste, dirigez-vous vers l’avenue Moreau qui vous permettra de rejoindre l’un des circuits Vélocéan* et de continuer votre escapade vers Batz-sur-Mer.

*Vélocéan est un itinéraire à l’initiative du Conseil Général de Loire Atlantique, destiné à relier par voies cyclables les départements de la Vendée et du Morbihan, en passant par la Loire-Atlantique.
 
  • Vélo sur la côte sauvage du Pouliguen - Teddy Locquard

La côte sauvage, un site protégé ! 

Son patrimoine naturel remarquable (habitats naturels, flore, oiseaux) a été reconnu d'intérêt européen en 2008 par le classement en site Natura 2000*.
Depuis 2010, la commune du Pouliguen a mis en place une gestion conservatoire des espaces situés sur le sentier littoral. A partir d’un diagnostic réalisé pour Natura 2000, la commune gère les pelouses sommitales selon leur intérêt : tonte, fauche annuelle, limitation des espèces ornementales (éleagnus, lavatère…) et invasives (Baccharis halimifolia), renforcement de la mise en défens sur des secteurs sensibles…

* Ensemble de sites désignés par l’Union Européenne pour protéger les milieux et espèces inscrits aux Directives «Oiseaux» et «Habitats». Il vise à enrayer la perte de biodiversité.
  • Côte sauvage du Pouliguen - Patrick Gerard

La Pointe de Penchâteau

Entre la plage du Nau et la baie du Scall, la pointe de Penchâteau se distingue avec ses belles villas.
Au 19ème siècle, les architectes rivalisent d'ingéniosité et d'originalité pour réaliser des villas uniques, aux styles variés. L'architecte François Bougouin, très attaché à Penchâteau, y bâtit une trentaine de villas. Pour se défendre contre la mer, les propriétaires bâtissent un mur de protection qui utilise les contours rocheux.
A découvrir également : la chapelle de Penchâteau, dite chapelle Sainte Anne, est le plus vieux monument du Pouliguen. En réalité dédiée à Saint Julien, elle est inscrite à l’inventaire des monuments historiques comme chapelle du 15ème siècle. Autrefois, cette chapelle marquait le cœur du petit village de Penchâteau.
  • Pointe de Penchâteau au Pouliguen - Patrick Gérard
  • Balade à pied sur la côte sauvage du Pouliguen - Patrick Gerard
  • Vélo sur la côte sauvage du Pouliguen - Teddy Locquard
  • Côte sauvage du Pouliguen - Patrick Gerard
  • Pointe de Penchâteau au Pouliguen - Patrick Gérard
Balade à pied sur la côte sauvage du Pouliguen - Patrick GerardVélo sur la côte sauvage du Pouliguen - Teddy LocquardCôte sauvage du Pouliguen - Patrick GerardPointe de Penchâteau au Pouliguen - Patrick Gérard