A la découverte d'un patrimoine naturel préservé

Charmant petit port aux maisons de granit et ruelles pavées, Piriac-sur-mer, sa côte, ses plages, sont autant de trésors à découvrir. Offrez à vos sens toute la diversité des bords de mer !

Un patrimoine naturel à couper le souffle


Piriac est bordée par 11 km de côtes façonnées par l’océan, alternant avec fantaisie, rochers aux formes spectaculaires et plages de sable fin. Découvrez-en tous les charmes en parcourant le sentier littoral, surplombant grottes mystérieuses et criques secrètes.
Laissez-vous envoûter par la beauté de ces paysages, aux couleurs changeantes au fil des saisons. 

Quelques lieux à ne pas manquer : 

  • La rue du Corps de Garde, dans le centre de Piriac : Une vue imprenable sur le large et, en face de vous, l’île Dumet, la seule île de Loire-Atlantique. Sur la droite, se dessinent Pénestin, avec ses plages et ses falaises aux couleurs dorées, et, plus loin, la Presqu’île de Rhuys.
  • La Pointe du Castelli : Lorsqu'au Au VIème siècle, le chef breton Waroch débarque, c'est probablement ce lieu, aujourd'hui nommé "La Pointe du Castelli", qu'il baptise Pen Kiriak, ou « la mauvaise pointe ». En effet, la Pointe du Castelli, la plus avancée du département de Loire-Atlantique, est très dangereuse pour la navigation. C’est d’ailleurs sur ce site qu'a été installé le sémaphore de Piriac-sur-Mer, où les services de la Marine Nationale surveillent la côte, du Croisic à la Presqu’île de Quiberon.
La Pointe du Castelli offre, en effet, un magnifique panorama, allant de la pointe du Croisic à celle de Saint-Gildas de Rhuys. Par temps clair, on aperçoit même les îles de Houat et d’Hoëdic, et, si le temps est très dégagé, Belle-Ile se profile derrière elles.
La pointe du Castelli est dotée d’un surprenant ensemble naturel sculpté par les ébats de la mer : le passage de la mariée, les Oreillers, la Couette, le Chandelier et la Grotte à Madame.
  • La Pointe du Castelli à Piriac-sur-Mer - Bruno Schoch

Piriac : Terre de légendes

En empruntant le chemin des douaniers entre Lérat et la Pointe du Castelli, vous rencontrerez au fil de votre balade, une multitude de rochers aux formes parfois surprenantes, associés bien souvent à des légendes :
  • Les dents de Madame (sur la plage du Grand Lanroué) : Deux rochers érodés en forme de dent.
  • Le tombeau d'Almanzor : Situé sur la côte au lieu dit « la mine », peu avant la Pointe du Castelli, un rocher bien particulier se distingue des autres.
  • La grotte à Madame : Accessible à marée basse par la plage. Cette grotte fait référence à la compagne d’Almanzor, Dame Yseult. Elle servit également à abriter l’idylle fertile de Madame Chabre et d’un Piriacais dans «Les Coquillages de M. Chabre» d’Emile Zola.
  • La Couette et les Oreillers : Faisant toujours référence à Madame.
  • La grotte du chat
  • Le trou du moine fou (juste avant la plage du Closio).
  • Rochers

Le tombeau d'Almanzor

Situé sur la côte au lieu dit « la mine », peu avant la Pointe du Castelli, un rocher bien particulier se distingue des autres. En effet, même à marée haute, ce bloc granitique émerge de l’eau. A marée basse, vous pouvez y accéder pour l’observer de plus près et pour y découvrir tous les secrets qu’il renferme.
La légende raconte qu’Almanzor, Seigneur de Lauvergnac, partit avec Saint Louis en Orient pour la 8ème croisade. En attendant le retour du chevalier, Dame Yseult, son épouse, venait chaque jour sur la côte, s’abritant parfois dans sa grotte, « la grotte à Madame ». Après une longue absence, Almanzor revint de la croisade, mais une violente tempête fit sombrer son vaisseau et les vagues rejetèrent le corps laminé du valeureux guerrier au pied du rocher qui devint dès lors, son tombeau pour toujours…
  • Rocher
  • La Pointe du Castelli à Piriac-sur-Mer - Bruno Schoch
  • Rochers
  • Rocher
La Pointe du Castelli à Piriac-sur-Mer - Bruno SchochRochers Rocher