Flâner sur le port

Le port du Pouliguen doit son développement, dès le Moyen-Age, au transport du sel produit dans les marais salants de Guérande. Aujourd'hui, le port actuel n'a rien perdu de son charme. C'est un lieu privilégié de balade, et il est désormais largement occupé par les plaisanciers. Toutefois, quelques bateaux de pêche pittoresques, aux noms évocateurs (L’Exocept, le Balbuzard..) vont et viennent au rythme de la marée...

Un peu d'histoire...

L'étier du Pouliguen alimentait une grande partie du bassin salicole et permettait l’évacuation et l'acheminement du sel.
Le commerce du sel était destiné à l’exportation et constituait avec la pêche les principales activités du port. Une raffinerie de sel fonctionnait sur la rive bauloise et un moulin à marée, rive pouliguennaise. Au 19ème siècle, le transport du sel disparaît mais le tourisme balnéaire se développe avec l'arrivée du chemin de fer en 1879. Le Pouliguen devient alors une station climatique balnéaire familiale. Malgré son histoire ancienne, c'est une ville récente. Ce n’est que le 20 avril 1854, qu’un décret de loi l'érige en commune, elle n’était jusqu'alors qu’un village de Batz sur Mer.

Le Pouliguen, c'est aussi, la référence à l'écrivain Jules Sandeau. Le quai principal porte son nom en souvenir de son passage dans la ville entre 1854 et 1870. L'action de son roman "La roche aux mouettes" se déroule au Pouliguen.
 
  • carte-postale-ancienne-vue-générale-du-Pouliguen-archives-municipales-du-Pouliguen

Qui dit flânerie, dit...
Promenade du Pouliguen ! 

Dans les années 60-70 la Promenade, initialement au Bois, est déplacée quai Jules Sandeau. Elle offre une superbe vue sur le port, la plage du Nau et la baie de La Baule. Le succès est immédiat auprès des vacanciers et locaux ! Très vite, la promenade se couvre de petites baraques de bois de souvenirs, rafraichissements et confiseries. Aujourd'hui, les constructions ont évolué mais l’esprit est le même. Le soir, c’est l’ambiance de kermesse qui règne avec les manèges, les glaciers et confiseurs, attention aux gourmands bonnes odeurs assurées ! En période estivale, laissez-vous charmer par les soirées musicales animées depuis les terrasses au bord de l'eau...
  • Promenade du Pouliguen-Patrick Gérard

De La Promenade à la plage du Nau,
Il n'y a qu'un pas ! 

Au bout de la Promenade, l'Océan ! Ressourcez-vous en goûtant aux bienfaits de la mer, et aux plaisirs de la plage !
La plage du Nau est une plage familiale, les enfants profitent des clubs de plage en été, se font des amis à l’occasion de tournois sportifs. Les plus grands se laissent aller au farniente et au rafraîchissement en terrasse. Pendant la marée basse, la Plage du Nau est appréciée pour la pêche à pied, notamment pour ses coques. 
A l'extrémité de la plage, l'Hôtel de Ville de Brécéan est représentatif de l’architecture balnéaire du 19ème siècle : ce chalet est traité dans l’esprit d’un petit château de style Louis XIII.
 
  • Plage du Nau Le Pouliguen Patrick Gerard

Part belle à la plaisance

Le port se situe entre deux communes, Le Pouliguen et La Baule. On compte environ 700 places pour la plaisance et une dizaine de bateaux de pêche. Quelques vieux gréements viennent également y couler d’heureuses escales et la Chaloupe Sardinière (reconstitution d’une chaloupe d’époque) y est amarré.
A noter : la Chaloupe Sardinière et son capitaine vous attendent dès le Printemps pour une balade nautique d’1h30, une occasion de découvrir le littoral sous un autre angle.
Le port, c'est aussi le point de départ de vos activités nautiques : location de bateaux, jet-ski... ! 
 
  • Port-de-plaisance-du-Pouliguen-Patrick Gérard
  • carte-postale-ancienne-vue-générale-du-Pouliguen-archives-municipales-du-Pouliguen
  • Quai du Pouliguen
  • Plage du Nau Le Pouliguen Patrick Gerard
  • Promenade du Pouliguen-Patrick Gérard
  • Port-de-plaisance-du-Pouliguen-Patrick Gérard
carte-postale-ancienne-vue-générale-du-Pouliguen-archives-municipales-du-PouliguenQuai du PouliguenPlage du Nau Le Pouliguen Patrick GerardPromenade du Pouliguen-Patrick GérardPort-de-plaisance-du-Pouliguen-Patrick Gérard